Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 12:21

 

Laetitia dans son Labo mobileArtiste graphiste nomade, Laëtitia Cordier se constitue une expérience existentielle à travers ses divers voyages et résidences qui deviennent le lieu même de sa création. Après des études en arts graphiques à Paris (École Olivier de Serres) et à Londres (Central Saint Martins School of Art), puis une formation professionnelle des Arts de la Rue à Marseille (FAI AR), elle décide de faire de la mobilité son outil de dialogue et de création, en transformant une vieille estafette des années 70 en studio graphique mobile qui l'accompagne sur ses divers chantiers créatifs.
S'écartant définitivement de la communication commerciale dans laquelle elle avait commencé à évoluer à la sortie de l'école, elle se définit aujourd'hui comme une éditrice urbaine, compositeur social, inspirée par le quotidien, l'histoire d'un territoire et de ses habitants, et ses transformations.


Son intervention se situe principalement sur le terrain où elle vise à faire, agir, et partager ses compétences pour mettre en récit le territoire et valoriser son patrimoine social et culturel. Mélanger la réalité à l’imaginaire, la couleur à l’architecture, la typographie au relief urbain, ses interactions participent au spectacle vivant, à l’histoire contemporaine d’une ville, d'un quartier, et de ses habitants. En parallèle du CLEA, Laëtitia est actuellement en résidence artistique à Marseille, dans le cadre des Ateliers de l'Euro Méditerranée (programme de Marseille Provence 2013) : c'est aux côtés de l'artiste plasticienne Séverine Bruneton, qu'elle implique les employés de l'entreprise Descours & Cabaud dans l'écriture d'une histoire qui se déploie graphiquement depuis maintenant plus de deux ans sur les murs de leur usine. Elle accompagne également l'anthropologue Stéphane Juguet (société WT2I) dans des démarches de prospective territoriales.


" AU CENTRE, L’HUMAIN : Le graphiste écrit et dessine. Il se sert du visuel pour transmettre un message et d’un support pour le diffuser. Dans les projets que je développe actuellement, le support n’est pas l’affiche, la page de magazine, l’écran de télé, ni l’emballage, mais la peau d’un territoire habité. Je ne réponds à aucune commande, Je crée en fonction d’un lieu et de ses habitants, in situ et in vivo. J’appose des signes dans l’espace public pour signifier des vies humaines et les transcender. J’utilise leurs paroles pour amener de la poésie dans leur quotidien. Je profite des accidents du réel pour nourrir ma création. L’humain est mon inspiration, mon stimulant et mon coéquipier sur un territoire où je m’immerge pour mieux en capter le flux, le patrimoine, la mémoire et l’histoire. UNE ÉCRITURE CONTEXTUELLE : Il faut vivre les choses et ne pas chercher à programmer ou à mettre en place des objectifs. Il faut inventer de nouvelles formules de rencontre et de discussion et mélanger la recherche à l’action. C’est ce pourquoi j’ai conçu le Labo-mobile (une Estafette transformée en studio de graphisme) comme une Agora, un lieu de débat ouvert dans un espace public de plus en plus privatisé. Je souhaite en faire un espace de discussion, de réflexion et de création immédiates et in situ, et faire participer n’importe quel membre de la société dans cette réflexion-action, en particulier ceux dont la parole n’est jamais entendue. Avoir son bureau de recherche et de création sur le site même de l’action offre la particularité d’être en interaction directe avec celui-ci et ses occupants. Cette nouvelle manière d’aborder un territoire est une expérience à partager collectivement, un chantier à ciel ouvert où artistes et habitants deviennent acteurs de leur ville. UNE ÉCRITURE MOBILE : Le flux est une forme d’interrogation du monde. L’Estafette-
laboratoire bouge d’un site à un autre pour s’inspirer de découvertes successives et en nourrir les territoires entre eux. Le point sédentaire n’existe donc que pour repartir, support, relais du mouvement, relais d’inspiration aussi. Être nomade c’est à la fois se constituer un territoire et vouloir l’étendre. «Prendre la route n’est pas la fuir en avant mais réunifier un peu la dispersion et l’éclatement du monde.» Fred Kahn. Si j’ai conçu ce Laboratoire mobile c’est en effet pour pouvoir me déplacer à travers divers territoires et les mailler entre eux, croiser les points de vue. L’Estafette est un curseur dans le flux des circulations humaines. Le mouvement qu’elle permet est une source de création qui participe sur le plan sociétal à une reconfiguration des échanges. Alors que l’Estafette s’oppose au stable, à l’éternel, à l’identique, au constant, les territoires sur lesquels elle se pose sont habitées d’individualités et d’une identité ancrées sur ce sol. L’Estafette est donc le vent cyclique qui, tout cherchant à valoriser ce patrimoine identitaire, vient en perturber la quotidienneté, soulever l’imaginaire et déplacer les pensées."

Laëtitia Site internet : www.lesdixchats.com

Portfolio en téléchargement : http://ruedescites.files.wordpress.com/2013/03/portfolio-laetitia_bd.pdf

Partager cet article

Repost 0
Published by LAB-LABANQUE
commenter cet article

commentaires

Lab-Labanque, 44 Place Clémenceau 62400 Bethune

  • : Le blog du LAB-LABANQUE
  • Le blog du LAB-LABANQUE
  • : Le blog du Lab-Labanque suit l'actualité de ce lieu de production et de diffusion en art contemporain. Equipement d'intérêt communautaire Artois Comm., il est situé dans l'ancienne Banque de France de la ville de Béthune (62).
  • Contact

Qu'est-ce que le Lab-Labanque

Le Lab-Labanque est un centre d'art visuel situé à Béthune

Photos du Lab-Labanque

LES VISITES

Pour les individuels
Visites libres

En période d’exposition, nous vous accueillons
gratuitement tous les jours de 10h à 18h. Des
documents d’aide à la visite
sont à votre disposition pour vous renseigner sur les oeuvres et les artistes. Un espace détente est mis à votre disposition pour faire de votre visite un moment de convivialité.
Des visites guidées
Des visites guidées gratuites vous sont proposées :
elles ont lieu le week-end pendant une heure et s’adressent aussi bien à un public amateur que de
non-initiés.
Gratuit, sur réservation uniquement
Renseignements et réservations au 03 21 63 04 70 ou
par mail angelique.copin@lab-labanque.fr, anais.lemaitre@lab-labanque.fr, michelle.lenglart@lab-labanque.fr.

Pour les groupes
Nous accueillons les groupes gratuitement, sur rendez-vous uniquement, et proposons plusieurs
parcours.
les parcours découverte (au choix)
- la visite d’une exposition
- la visite d’une exposition en lien avec le projet pédagogique du groupe
- la visite de l’exposition Histoire de l’Art
- la visite accompagnée du bâtiment et d’une
exposition
- la visite d’une exposition et la rencontre avec une
oeuvre d’art
NB : Chaque parcours d’éducation artistique
comprend trois visites d’une heure.
les parcours d’éducation artistique
- Patrimoine : visites inédites du bâtiment et des expositions
- Histoire de l’Art : rencontres avec trois oeuvres d’art, analyse et référence aux grands courants artistiques
- Technique : approches techniques des oeuvres
créées in situ
- Pratique artistique : rendez-vous créatifs autour
des expositions
NB : Les parcours d’éducation artistique comprennent chacun trois visites d’une heure.
L’équipe de médiation se tient à votre disposition
pour vous renseigner et organiser votre visite.

Contact

angelique.copin@lab-labanque.fr
03.21.63.04.70